Informations
×

Demandez information et parlez-nous de votre cas

Culture jusqu’au stade blastocyste

La culture longue d’embryons dans un cycle de fécondation in vitro permet leur développement jusqu’au stade blastocyste.

Comme seuls les meilleurs embryons arrivent au stade blastocyste, réaliser le transfert le cinquième jour – au lieu du deuxième ou du troisième, ce qui est habituel – permet une plus grande sélection, et entraîne une augmentation des taux de grossesse et une réduction du risque de grossesse multiple.

Dans une conception naturelle, c’est précisément le cinquième ou le sixième jour après la fécondation que l’embryon entre en contact avec l’endomètre, ce qui crée la grossesse. En réalisant le transfert embryonnaire au stade blastocyste, on favorise la synchronie naturelle entre l’embryon et l’utérus maternel.

Cette technique est recommandée pour :

  • des cycles de FIV avec un nombre d’embryons viables supérieur au nombre d’embryons qui sera transféré et pour lesquels la qualité embryonnaire serait très similaire et ne permettrait pas de différencier les plus aptes au transfert et à la grossesse.
  • les cas avec des échecs répétés d’implantation.
  • les cas de diagnostics génétiques préimplantatoires, où la culture longue est indispensable pour maintenir les embryons en culture jusqu’à l’obtention des résultats de l’analyse.

En échange, la culture longue n’est pas une technique recommandée pour les autres cas, car elle comporte le risque que les embryons n’atteignent pas le stade de blastocyste dans le laboratoire, et par conséquent que le transfert ne puisse pas avoir lieu.

Actuellement, les améliorations des moyens de culture et les avancées technologiques dans les laboratoires de FIV ont augmenté l’efficacité de la culture jusqu’au stade blastocyste, permettant une utilisation de façon routinière.