Informations
×

Demandez information et parlez-nous de votre cas

Diagnostic génétique préimplantatoire (DGP)

Cette technique consiste en l’analyse génétique des embryons au début de leur développement in vitro dans le but final de pouvoir transférer ceux qui sont diagnostiqués comme sains.

Le DGP doit être nécessairement lié à des techniques de procréation assistée. Les couples doivent se soumettre à un cycle de fécondation in vitro, puisque la stimulation et la ponction ovarienne doivent permettre d’obtenir un nombre suffisant d’ovocytes, puis d’embryons, qui garantira le transfert d’au moins un embryon normal pour le diagnostic génétique étudié. La biopsie embryonnaire pour l’analyse génétique doit être réalisée le troisième jour de son développement ou au stade de blastocyste. Les embryons qui ne présentent pas l’altération recherchée, s’ils ont eu un bon développement in vitro, pourront être transférés dans l’utérus maternel pour obtenir la gestation et la naissance d’un bébé sans maladie génétique. Les embryons affectés sont rejetés.