Informations
×

Demandez information et parlez-nous de votre cas

Femme sans partenaire masculin

Les femmes qui n’ont pas de partenaire ou qui ont une partenaire féminine peuvent recourir à la procréation assistée pour être mères. La législation sur les Techniques de procréation humaine assistée (Loi 14/2006) envisage ces deux possibilités et chez Gravida, nous vous proposons tous les traitements possibles.

L’option la moins invasive est l’insémination artificielle avec don de sperme (IAD). L’IAD consiste à introduire des spermatozoïdes, préalablement traités en laboratoire, dans la cavité utérine de la femme pour obtenir une gestation. On tente ainsi de raccourcir la distance qui sépare les spermatozoïdes de l’ovule et de faciliter leur rencontre. C’est une procédure simple et indolore, idéale pour les femmes avec des trompes perméables et une fonction ovarienne correcte.

Lorsque les conditions mentionnées ne sont pas remplies, il faut recourir à la fécondation in vitro (FIV) avec don de sperme. Ce traitement implique que la fécondation de l’ovocyte par le spermatozoïde a lieu dans des conditions de culture in vitro en laboratoire, c’est-à-dire à l’extérieur de l’appareil génital féminin. C’est un processus plus complexe car il nécessite d’extraire les ovules, de les féconder en laboratoire et de transférer les embryons en résultant dans le ventre maternel. Cette technique est plus invasive mais également plus efficace.

Lorsque la femme présente une mauvaise qualité ovocytaire ou un déficit ovarien, le traitement indiqué est la fécondation in vitro avec réception d’ovocyte et don de sperme. Dans notre pays, la réception d’ovocytes, la réception d’ovocytes est totalement anonyme. Le seul contexte dans lequel la loi envisage de connaître l’identité de la donneuse est dans le cadre d’un mariage entre deux femmes. La réception des ovules de la partenaire (ROPA) est possible à condition d’être mariées.