Informations
×

Demandez information et parlez-nous de votre cas

Induction à l’ovulation

La programmation des rapports sexuels pendant la période proche de l’ovulation contribue à la réussite de la gestation, puisque l’on tente de mieux coordonner la rencontre dans le temps entre les deux gamètes, ovule/s et spermatozoïdes. Cette technique convient aux jeunes femmes (moins de 35 ans), avec une période de stérilité courte (inférieure à un an et demi), une bonne réserve ovarienne, des trompas perméables et un partenaire avec un spermogramme normal. Le taux de grossesse espéré suite à cette technique est de 10 à 15%.

Les rapports dirigés sont en général programmés après un traitement de stimulation ovarienne, dans le but de générer une ovulation unique ou double qui rendrait le processus plus efficace.

Le processus de stimulation ovarienne est habituellement contrôlé par échographies vaginales. Une fois qu’un développement folliculaire optimal a eu lieu, on peut calculer le moment de l’ovulation spontanée ou mieux l’adapter à l’administration d’une hormone qui induirait l’ovulation. Après l’ovulation, on peut administrer de la progestérone pour pallier une éventuelle insuffisance lutéale après la stimulation ovarienne.